L’agriculture

Contenu de la page : L’agriculture

Les habitants de Roscoff cultivent la terre la plus riche, la plus féconde (...), elle produit une incroyable quantité de légumes de toutes espèces qui naissent en plein champs : oignons, choux, navets, panais, choux-fleurs, asperges, artichauts (...) des légumes, si beaux, si multiples, qui nourrissent le Finistère ». Ainsi écrivait CAMBRY dans « voyage dans le Finistère » en 1794.

Une agriculture riche et diversifiée

Au total la commune compte 42 exploitations. « Climat exceptionnellement doux, sol particulièrement riche, l’agriculture roscovite a toujours été très privilégiée », nous dit Claire GOUEZ, conseillère en cultures légumières à la Chambre d‘Agriculture de St Pol de Léon. Le territoire communal, presqu’île baignée par la mer, bénéficie, plus encore que les autres communes du Léon, d’une douceur maritime qui lui permet d’être en avance sur les récoltes. Selon les chiffres de 1999, 450 ha sur 479 ha cultivées par les exploitants roscovites, sont consacrés aux légumes (choux-fleurs, artichauts, oignons, brocolis, pommes de terre), tandis que quelques hectares seulement sont utilisés pour le fourrage, herbe ou céréales.

adressesutiles

Chambre d’agriculture de St Pol de Léon

Télécharger la Vcard

L’oignon AOC de Roscoff

 - PIEMphotos.com A Roscoff et dans sa région, en 2009 : 56 producteurs conduisent leurs cultures selon le cahier des charges de l’AOC soit environ 65 ha pour 1300 Tonnes d’Oignons de Roscoff.L a proximité directe de la mer assure des conditions très favorables à la culture de l’oignon de Roscoff. Les communes retenues pour l’aire géographique présentent en outre un savoir faire très ancien pour la culture de l’oignon. C’est pourquoi toutes les étapes de production et de conditionnement ont lieu au sein de la zone AOC.L’oignon de Roscoff se reconnait avant tout par sa couleur rosée : sa peau est rosée à cuivrée en externe et ses écailles internes présentent un liseré rosé. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est encore appelé Oignon rosé de Roscoff… Pour garantir la qualité et une longue conservation du produit, le conditionnement est manuel. Les oignons sont tressés comme le veut la tradition Johnny ou préparés manuellement : le passage dans les mains est garanti par l’ébarbage (action d’enlever les racines). La queue de l’oignon est préservée pour assurer une bonne conservation naturelle. Mais c’est surtout sa saveur qui le distingue sans peine des autres variétés d’oignons. De plus, sa cuisson plus rapide que celle des autres oignons permet la préservation de ses propriétés thérapeutiques. Cet oignon est unanimement apprécié en Bretagne mais aussi à l’étranger : les britanniques en sont friands et les grands restaurateurs de la région en ont fait leur ingrédient de choix.

adressesutiles

Syndicat de l’AOC Oignon de Roscoff

Télécharger la Vcard

La confrérie de l’Oignon

Naissance d’une Confrérie en 2010 pour promouvoir et défendre l’Oignon de Roscoff

La Confrérie de l’Oignon de Roscoff existe depuis le 22 août 2010. Elle engage ses membres à défendre et à promouvoir un produit bien identifié, en adoptant une stratégie propre, aux côtés des organisations professionnelles ou des initiatives qui se sont déjà développées dans des associations ou encore comme à la Maison des Johnnies.

Robert Jezequel, Président du Syndicat de l’AOC et porteur du projet pour l’obtention de l’AOC est le Grand Maître Fondateur de la Confrérie.
Aujourd’hui 27 membres défendent et font connaître les mérites et les vertus de l’Oignon de Roscoff.