Accueil du site > A la Une > Vœux de la commune : 2015, (...)

Vœux de la commune : 2015, donnons de la hauteur à nos projets

Contenu de la page : Vœux de la commune : 2015, donnons de la hauteur à nos projets

Joseph Séité a présenté les nombreux projets qui seront réalisés par secteur d’activités durant le mandat :

Réaménagement du centre historique

« A la fin de l’année, nous allons engager l’achèvement du chantier de réaménagement des rues commerçantes en réalisant la jonction entre la rue Réveillère et la rue Edouard Corbière, avec en plus la rue Louis Pasteur, devant l’hôtel de ville, et la fin de la rue Albert de Mun, soit tout le tour de l’Eglise. Il restera à réaliser par la suite la Place de L’Eglise, dans une tranche complémentaire. »
« Dans le même temps, nous allons commencer à travailler sur la réhabilitation du cœur de ville, espace situé devant les bars du vieux port qui deviendra le lieu de vie principal, en y transformant le grand bâtiment laid sur le vieux port, projet qui pourra se réaliser en fin de mandat. »

Soutien au développement économique

La commune est attentive aux moyens qui lui permettent de soutenir le développement économique, l’accueil des entreprises, la recherche, l’activité commerciale…Joseph Séité a cité les nombreux projets déjà réalisés sur la commune et soutenus par la Communauté de Communes : l’Hôtel de Recherche à Perharidy, l’acquisition du Laber, le port de plaisance…
« La Communauté de Communes du Pays Léonard a engagé d’importants travaux de réhabilitation dans l’ancien centre de nutrition du Laber. Ces travaux permettront d’accueillir et d’héberger dès la rentrée prochaine les étudiants de l’Université Pierre et Marie Curie- Paris 6 dans le cadre d’une Licence « biologie, mathématique, informatique » en lien avec la station biologique de Roscoff. »

Favoriser l’épanouissement des jeunes

Joseph Séité a présenté les nombreux travaux effectués en 2014 au Centre de Loisirs Kerjoie à savoir la rénovation de la cour extérieure, désormais cloisonnée et bitumée ainsi que le nouvel espace de restauration. _ Il a également félicité les nombreux acteurs qui ont travaillé à la Réforme des Rythmes Scolaires : élus, directeurs d’écoles, agents communaux, personnel de l’Education Nationale et de la CAF…
« Des échanges fructueux ont permis d’aboutir rapidement à une validation de choix stratégiques :

  • les élèves des écoles maternelles et primaires ont cours le mercredi matin
  • des activités périscolaires sont proposées aux enfants 2 fois par semaine de 15h à 16h30. »

Favoriser l’installation des jeunes ménages

« Le projet d’éco-quartier à la Gare, destiné à l’installation de jeunes ménages, avance : L’acquisition de l’ensemble des terrains auprès de Réseau ferré de France et de la SNCF a été réalisée par l’intermédiaire de l’établissement Public Foncier régional au prix de 15€ le m2. La révision sectorielle du PLU destinée à modifier le zonage du secteur réalisée fin 2013. _ Le conseil municipal a alors pris la décision de confier la concession d’aménagement de l’éco-quartier de la Gare à la SAFI, société d’économie mixte départementale. Ces dernières semaines, l’aménagement urbain et paysager, ainsi que les voiries et réseaux ont été confiés aux cabinets d’architectes Univers et Servicad de Rennes. Les dossiers administratifs devront d’abord être déposés, dont le permis d’aménager, et dans un deuxième temps, la création des réseaux et des nouvelles voies. L’instruction du dossier d’une quarantaine de nouveaux logements situés côté sud, près de la rue Michel Kerbiriou sera rapidement lancée. »
« Parallèlement, en concertation avec les professionnels de santé, le projet de construction du pôle de santé pluridisciplinaire près de l’Espace Mathurin Méheut se poursuit. Les professionnels de santé se sont regroupés en association et le projet de santé demandé par l’Agence Régionale de la Santé a été validé Le projet immobilier reste à réaliser suivant les besoins de chacun afin de déposer le permis de construire pour un chantier qui pourrait débuter fin 2016.

Soutenir la pêche et les activités agricoles

Joseph Seité a abordé les deux grands chantiers maritimes à venir :
La réhabilitation de l’estacade  : « l’architecte des bâtiments de France a validé le projet d’une nouvelle estacade ; il s’agit de démonter le tablier existant et de mettre en place une passerelle métallique neuve sur les piliers existants qui seront renforcés. La dépense devrait s’élever à 3,5 millions d’€ financés en totalité sur le budget du port. Nous avons eu un engagement du conseil général pour un financement à 50% par l’intermédiaire du Contrat de Territoire. Pour ne pas perturber les liaisons maritimes, les travaux ne pourront avoir lieu qu’en période hivernale de septembre 2016 à avril 2017. »
Construction d’un nouveau centre nautique : « le centre nautique se situera au fond du quai d’Auxerre, en contrebas de rue Capitaine Coadou. Nous avons retenu 3 cabinets d’architectes et attendons les premiers projets après le lancement de l’appel d’offres. Le nouveau bâtiment s’intégrera le mieux possible dans le paysage urbain, et les vues sur mer depuis les habitations riveraines seront préservées. Des réunions d’information seront bien évidemment organisées en amont. Nous avons encore de nombreux aspects à étudier comme la cale de mise à l’eau ou encore les lieux de passage et de stationnement. Le budget devrait s’élever à environ 1 million d’euros, mais ce n’est pas encore complètement arrêté. Les travaux devraient débuter au premier semestre 2016. »

Une qualité de vie pour tous les âges

Le maire a effectué un bref rappel des travaux effectués dernièrement :
« Les réseaux électriques en sous-terrain dans les quartiers périphériques : 2014, c’était les rues de Kerhoret, Chateaubriand, Féval, Renan, des Genêts, le Bras, soit tout le quartier de Kerhoret, pour continuer par la suite par le Valanec, Kerguennec. »
« En assainissement, après les quartiers de Poul Brohou, Créach Eliez, Lagad Vran, nous raccordons un certain nombre d’habitations plus isolées, avant d’assainir le quartier de Kerfissiec, en concertation avec la ville de Saint Pol de Léon ».

Gestion des finances : de la rigueur

« La commune peut se féliciter de connaitre une bonne situation financière qui lui permet d’assurer un niveau élevé de services à la population » a signalé Joseph Seité avant d’exposer le contexte national :
« Aujourd’hui, la situation économique nationale impose des dispositions qui impactent financièrement les communes en général et la nôtre en particulier, car nos collectivités locales doivent participer à la réduction du déficit public à hauteur de 11 milliards d’euros sur les 3 années à venir. Il faut donc réduire les dépenses de fonctionnement et rechercher de nouvelles ressources. Pour la ville de Roscoff, nous avons fait des prospectives, et la baisse des dotations sera de 350 000 € en 2017, soit environ le tiers de nos investissements nouveaux. En campagne électorale, nous nous étions engagés à ne pas augmenter les taux d’imposition. Cet engagement sera bien évidemment tenu. L’engagement avait également été pris de continuer à gérer les dépenses communales avec la plus grande rigueur. Le budget 2015 sera donc un budget resserré au maximum. »

Circuler facilement à Roscoff

La commune a sécurisé l’entrée de ville au Rhun, désormais en zone urbaine, en cassant la vitesse des véhicules par un grand plateau reprenant les 4 voies de ce croisement et sécurisant l’axe Ruvéic vers Kerhoret. Elle a également finalisé le réaménagement des rues Joseph le Mat (liaison douce), pour relier le port en eau profonde au vieux port, en complément des rues de Plymouth et Alexis Gourvennec, réaménagées en voirie urbaine avec trottoirs, plateaux ralentisseurs, lampadaires, etc.

Elle étudie actuellement la réalisation de pistes cyclables sur les deux départementales RD58 et RD769, depuis Saint Pol jusqu’au rond-point Bonne Nouvelle, puis se séparant en deux, l’une vers le port de Bloscon, l’autre vers le centre historique.Le conseil Général subventionne ces chantiers de pistes cyclables à 80% hors agglomération, et 50% en agglomération.

Soutien de la vie associative= lien social

Focus sur les grands RDV organisés par le tissu associatif :

  • le Trail Roscoff to Roscoff le 16 mai,
  • le championnat national de roller sur le vieux port les 13 et 14 juin,
  • le repas du Pêcheur par la SNSM le samedi 4 juillet
  • les Florocéanes au jardin Louis Kerdilés les 4 et 5 juillet
  • le forum des associations le 5 septembre
  • les virades de l’espoir à la salle polyvalente, les 26 et 27 septembre.

Développement des actions en faveur de la culture et de l’animation

La municipalité souhaite développer les animations tout au long de l’année et pas seulement pour la saison estivale.
2015 à nouveau verra de grands rendez-vous :

  • L’émission télévisée Midi en France les 11 et 12 mai
  • Du 25 au 29 juin, l’escale du magnifique 4 mats Belem au port de plaisance
  • Le festival Entre Terre et Mer en baie de Morlaix du 2 au 5 juillet
  • Le Tour de France à la Voile, les 11 et 12 juillet
  • Le départ du tour du Finistère à la voile le 3 août
  • Les grands évènements communaux :
  • La fête de l’oignon les 22 et 23 août.
  • Les journées Européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre.
  • Le Festival Tango par la côte du 6 au 9 août
  • Roscoff fête Noël en fin d’année

« Pour soutenir cette vie culturelle intense, la Ville de Roscoff a acheté à l’Etat l’Abri du Canot de Sauvetage, idéalement placé sur le vieux port pour en faire un nouveau lieu d’exposition. Le bâtiment, racheté 70 000 € va être réaménagé et sera opérationnel pour mai prochain après des travaux faits en régie pour 40 000 € environ. Dans ce nouvel endroit, nous accueillerons en 2015 l’exposition des Peintres Officiels de la Marine sous couvert de l’association Art et Culture, avec le soutien de la ville. »
Autre nouveauté pour 2015, la création d’un festival de Jazz appelé Jazz in Rosko, les 22,23 24 mai 2015, avec 1à 2 concerts par jour et des groupes professionnels reconnus.

En conclusion

« Notre belle ville de Roscoff a de nombreux atouts naturels qu’il nous faut toujours valoriser. L’Agenda 21 que nous avons mis en place contribue à faire émerger un nouveau modèle de développement créateur d’activités, bon pour l’environnement et bon pour l’emploi, qui concilie économie et écologie. Le projet de territoire que nous avons mis en place pour Roscoff donne une cohérence à nos projets et définit le fil conducteur. Cette prospective est un outil de stratégie collective qui positionne notre ville dans un avenir d’espoir. Veiller au dynamisme économique local, proposer des services adaptés aux attentes des citoyens, garantir un développement durable de notre territoire est le triple objectif de ce projet de territoire. »